Comment être optimiste pour l'avenir ?

Comment être optimiste pour l'avenir ?

Les dérégulations climatiques que connait la planète vous rendent perplexe pour l'avenir. Les nombreuses catastrophes naturelles que subit la planète sont causées par les activités humaines non contrôlées. Malgré les nombreux avantages apportés par la révolution des industries et des nouvelles technologies, leurs effets sur l'écosystème sont néfastes. Afin de limiter les dégâts et être optimiste pour l'avenir, il faudra donc changer certaines habitudes. Les transformations seront individuelles, industrielles, mais surtout, planétaire.

Un accord mondial pour lutter contre le réchauffement climatique

Le réchauffement climatique doit être une affaire d'état. Si le gouvernement ne décide pas de prendre position, ceux qu'ils dirigent n'agiront pas. Donc, il se doit d'être strict afin que les conditions nécessaires à la diminution de l'effet de serre soient respectées. Cependant, il est indispensable que tous les pays collaborent pour que le résultat soit conséquent. C'est pour cette raison que le protocole de Kyoto a été signé en 1990. Celui-ci se base sur le fait que les pays développés doivent réduire les activités favorisant le réchauffement climatique.

Ils n'étaient que 38 à avoir signé l'accord, sans les Etats Unis, le Canada et d'autres pays, qui sont pourtant de grands producteurs de gaz à effet de serre. Aujourd'hui, depuis la Conférence de Paris sur le climat (COP21), l'adoption de la lutte contre le réchauffement climatique est universelle. De grandes décisions ont été prises, poussant certains pays à transformer le système de production de leurs usines. Une transition énergétique est nécessaire, ce qui demande l'adoption de nouvelles technologies comme celles proposées par André-Jacques Auberton-Hervé, avec les produits ergonomiques conçus par Soitec et les conseils avisés de 4A-CE

Développer les initiatives citoyennes

La préservation de l'écosystème concerne également chaque citoyen. Pour que l'impact sur le climat soit conséquent, chacun d'eux doit participer, selon leurs possibilités. Afin d'améliorer la situation planétaire, il faudra changer votre consommation alimentaire et votre type d'achat. Pour votre santé, il est conseillé de manger des produits sains. Aussi, vous devez favoriser les produits de saison, frais, issus de la production de votre localité. Ainsi, vous limitez la production des usines qui sont néfastes à l'environnement tout en aidant vos congénères dans le développement de leur PME.

Sinon, vous pouvez également planter vous-même vos propres produits en vous lançant dans l'aménagement de potager urbain. Votre action citoyenne concernera aussi votre consommation d'énergie. Vous devez savoir que son utilisation abusive est un des facteurs du réchauffement climatique. Par conséquent, apprenez à réduire votre consommation. Conscient de la nécessité du geste, André-Jacques Auberton-Hervé, fondateur de Soitec et de 4A-CE est un des premiers entrepreneurs à appliquer le nouveau système.

Produire moins de déchets

Pour un meilleur avenir pour la planète, la production de déchets doit être réduite au maximum. Ce sont les déchets qui sont les causes majeures de la pollution. Vous devrez donc arrêter d'acheter des produits avec un emballage. Préférez les produits en vrac qui sont frais et sans conservateurs. Il vous faudra aussi veiller à réutiliser et recycler. Ainsi, vous emploierez les emballages pour d'autres fonctions et vous n'aurez pas à les jeter.

Trier vos déchets est aussi un acte pour préserver l'environnement. Evitez le gaspillage et n'achetez que ce dont vous aurez besoin. Les achats en friperies et dépôt vente sont aussi une manière d'arrêter la production massive de déchets. Toutes les habitudes qui vous amènent à jeter ce dont vous n'avez plus besoin à la poubelle doivent changer. Soyez plus économe et optimisez vos ordures pour un avenir plus serein.